Critiquer sans froisser

Un bon leader, c’est aussi celui qui sait critiquer sans froisser.

Maladroite, la critique démotive et dévalorise. Formulée dans les règles de l’art, elle suscite la collaboration. Voici quelques conseils pour réussir cet exercice délicat. L’intention est louable. On critique un collaborateur pour qu’il améliore un aspect de son travail ou de son comportement. Le problème, c’est la manière de le faire. On l’aborde entre deux portes, on exprime ses idées comme elles viennent, on énonce des jugements de valeur. Se sentant agressé, l’autre se met sur la défensive. Un dialogue de sourds s’installe. On a manqué son coup. On a donné à son interlocuteur l’impression qu’on est insatisfait de l’ensemble de son travail. Et que dire de ces gestionnaires qui évitent de critiquer de crainte de vexer ? Connaître les cinq grands principes d’une critique constructive permet d’éviter les faux pas. Lire la suite