Recherchez les défis

big-impact

Les leaders recherchent le défi, l’innovation, le changement. Ils recherchent les opportunités de nouveauté et d’aventure. Pour tirer le meilleur d’eux-mêmes et des autres, ils mettent à l’épreuve nos qualités et nos capacités et mettent en évidence des talents qui ne s’étaient pas encore révélés.
Voici quelques suggestions pour rechercher les défis.

1. Considérez chaque poste comme une aventure
• Choisissez un grand projet par trimestre. Débrouillez-vous pour y parvenir sans dépasser votre budget.
• Recherchez des petits changements qui peuvent faire une grande différence qui contribuent à faire progresser votre entreprise vers de nouveaux sommets. Appliquez-vous à apporter une petite amélioration toutes les trois semaines. À ses débuts de directrice d’usine chez Apple Computer, Debi Coleman a fait nettoyer les ateliers, repeindre les murs et rénover les toilettes des employés ; c’était peut-être banal, les employés l’ont apprécié.

2. Traitez chaque nouveau mandat comme une mission de redressement
Votre entreprise devra sans doute faire appel à un redresseur si vous n’améliorez pas systématiquement la situation.
• Réveillez le talent et les ressources pour l’excellence, qui existent à l’état latent dans votre entreprise. Recherchez dans le groupe l’énergie et le talent non employés et croyez ferme¬ment que l’excellence est possible.
• Demandez des missions difficiles. Demandez à vos supérieurs de prendre en main une unité en perdition. Il n’y a pas de meilleure façon de tester vos propres limites.

3. Remettez en question l’ordre établi
• Éliminez chaque règle inefficace et chaque routine inutile dans le mois qui vient.
• Organisez une réunion avec les employés et demandez-leur ce qui les irrite le plus dans l’entreprise, ce qui les gêne pour faire le meilleur travail possible. Engagez-vous à éliminer trois obstacles fréquemment mentionnés.

4. Trouvez quelque chose qui ne fonctionne pas
• Trouvez des choses à arranger dans votre entreprise. Circulez dans les ateliers, les bureaux, les magasins. Cherchez ce qui ne semble pas fonctionner parfaitement. Posez des questions. Faites des investigations.
• Posez naïvement vos questions. Demandez systématique¬ment : « Pourquoi faisons-nous comme ceci et pourquoi fai¬sons-nous comme ça ? » Vous découvrirez des améliorations à apporter.

5. Introduisez un parfum d’aventure dans chaque mission
• Trouvez comment ajouter un défi au travail de chacun de vos collaborateurs. Demandez-leur de vous aider à résoudre des problèmes ou de vous proposer des idées originales.
• Déléguez autre chose que de simples tâches de routine, comme de remplir des formulaires. Le secret des cercles de qualité, c’est le défi.
• Trouvez ce qui motive chacun de vos collaborateurs. Les motivations varient selon les personnes.
• Identifiez leur niveau de capacité. Ce qui paraît difficile pour l’un semble facile à un autre.
• Consacrez du temps à chacun.

6. Libérez-vous de la routine
• Faites la liste de vos routines quotidiennes. Conservez celles qui vous aident à améliorer les choses et débarrassez-vous de celles qui entravent votre action. Cessez chaque jour une habitude inutile et prenez-en une nouvelle. Voyez si elle est utile.
• Recherchez activement des points de vue nouveaux. Faites appel à des gens nouveaux. Lisez un nouveau livre. Visitez un endroit nouveau. Invitez un employé à résoudre un problème, à explorer un nouveau domaine, à créer un nouveau processus, à apprendre une nouvelle tâche.

7. Rendez l’aventure amusante
• Amusez-vous en faisant votre travail. Faites de votre expérience une partie de plaisir. Faites la liste des activités où vous prenez du plaisir.
• Demandez à vos collègues de faire la même chose. Puis choisissez-en une et intégrez-la au travail de votre entre¬prise.
• Donnez le meilleur de vous-même.

Extrait de Les 10 pratiques des leaders mobilisateurs, Éditions Actualisation inc., 2004.

Comment évaluer vos réunions?

Image

L’évaluation doit comprendre :

–       Les objectifs atteints

–       Les points à améliorer

« Comment s’est déroulée cette réunion? »

« Quels en étaient le rythme, le déroulement et le ton? »

« Les sujets ont-ils été traités dans un ordre approprié? »

« Y a-t-il eu une  impasse au cours de l’échange? »      

« Sommes-nous restés centrés sur le sujet? »

« L’information a-t-elle été discutée de manière claire et précise? »

« Quelles ont été les réactions face aux questions des uns et des autres? »

« Jusqu’à quel point les réponses sont-elles satisfaisantes? »

« Que pourrions-nous faire différemment? »

« Quels sont les points à ne pas changer?»

« Autres commentaires, observations ou recommandations ? »

 5 questions pour évaluer une réunion

«Notre réunion d’aujourd’hui était-elle efficace ?»

«Le rythme était-il approprié ? Trop rapide ? Trop lent ?»

«Chacun a-t-il eu l’occasion de participer ?»

«Le but était-il clair ou confus ?»

«Avons-nous atteint nos objectifs ?»

«Avons-nous suivi nos règles de fonctionnement ?»

 Différentes façons d’évaluer les réunions

○         Tour de table

○         Évaluation écrite

○         Discussion libre

○         Signes 

Les réunions d’évaluation

La structure suivante convient bien aux réunions d’évaluation. 

Avant l’évaluation

Les membres de l’équipe déterminent quels éléments présenter et qui se préparera à discuter de tel sujet.

Ils préparent un résumé du travail accompli jusqu’à maintenant.

Première partie de l’évaluation

○         L’équipe présente les points marquants de son travail.

○         L’équipe pose des questions et répond en apportant des détails et des données.

Deuxième partie de l’évaluation

○         Les membres de l’équipe discutent des principaux messages envoyés et reçus ;

○         Des modifications à ces messages ;

○         Des plans de l’équipe pour les prochaines étapes du projet ;

○         Des façons d’améliorer la prochaine évaluation.

 

Les avantages de s’affirmer efficacement

S’affirmer permet de mieux connaître ses besoins. Les communiquer aux autres est totalement différent que de simplement y penser.

S’affirmer régulièrement offre aussi l’avantage de vivre au présent. Si on néglige de communiquer spontanément, on risque de vivre tourné vers le passé ou le futur, de lutter intérieurement pour maîtriser ses pensées, ses sentiments et ses besoins perturbateurs. Lire la suite