Les hauts et les bas d’une équipe

Si l’équipe connaît les phases – formation de l’équipe, affrontements, régulation des relations et réalisation du travail – qu’elle doit normalement franchir, elle sera rassurée sur la réussite de son projet. L’équipe doit aussi savoir qu’il est normal de passer par des hauts et des bas.

L’humeur de l’équipe indique généralement si elle est dans une bonne ou moins bonne période. Lorsqu’elle progresse, l’avenir semble prometteur et les membres sont optimistes. Mais peu importe comment l’équipe travaille, les progrès ne sont jamais continus. Parfois l’équipe avance, parfois elle piétine et parfois elle recule. Et son humeur balance au même rythme. Ces mouvements de va-et-vient sont souvent imprévisibles.

Au début, l’équipe fait preuve d’optimisme. Ce sentiment peut durer un certain temps. Puis, il se transforme généralement en ennui et en impatience à mesure qu’on s’engage dans le projet. Les membres se sentent accablés lorsqu’ils se rendent compte de tout ce qu’ils doivent apprendre pour progresser. C’est alors que débute la phase des affrontements.

Lorsque les membres commencent la collecte de données, ils se sentent à nouveau encouragés: enfin, ils font des progrès! Mais cet enthousiasme dure rarement: comme peu de gens connaissent à fondles méthodes scientifiques, ils découvrent des erreurs dans les données recueillies et s’aperçoivent qu’ils doivent tout reprendre. La bonne humeur tombe alors. Mais le mouvement subit une nouvelle remontée lorsque, après avoir tiré des leçons de ses expériences, l’équipe fait d’autres essais et recueille cette fois des données fiables.

Chaque équipe suit un tracé différent. Les attitudes des membres dépendent de la vitesse des progrès et de la résistance ou des encouragements reçus du directeur du service ou du responsable de l’équipe et du reste du personnel.

La meilleures attitudes à adopter :

  • Comprendre et accepter ces cycles de hauts et de bas ;
  • Reconnaître qu’ils sont passagers et normaux, comme les phases de développement et se dire que « ça va passer.. » ;
  • Apprendre à être patient. Avec le temps, on comprendra comment se déroule le travail et on saura établir un rythme plus réaliste

Les équipes peuvent aussi être plus actives dans leur façon de vivre ces phases et ces cycles en apprenant quand et comment éviter ou régler les problèmes qui touchent l’évolution du groupe. Le reste de cette section décrit des méthodes qui permettent à l’équipe de mieux prévenir et régler les problèmes.

Pour aller plus loin, voici quelques unes de nos formations d’équipe :

 Actualisation IDH Inc. – Tous droits réservés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s