Conseils pour réussir une confrontation

Indiquer à un collaborateur que sa performance doit être améliorée est une tâche délicate mais essentielle. Comment amener son collaborateur à faire mieux sans qu’il se sente dévalorisé. L’objectif de la confrontation est de régler le pro­blème par la collaboration. Voici quelques consignes pour mieux la réussir.

Cibler le problème et non la personne

  • Se concentrer sur un problème de performance précis.
  • Identifie une amélioration concrète souhaitée.
  • Décrire de façon objective.
  • Indiquer une attente que son collaborateur peut comprendre.

Exemples

«Je n’ai pas encore reçu ton inventaire. J’en ai besoin demain matin pour me préparer à  la réunion de direction. »

«Tu as dit au client qu’il est capricieux. Cela peut le contrarier et nous risquons de perdre une vente. Quelle expression pourrais-tu employer pour lui dire que tu as pris beaucoup de temps avec lui sans le contrarier?»

Cibler un comportement précis et non une attitude générale

Identifier précisément une action à prendre ou un changement à opérer.

Relever le cas le plus récent de performance défavorable.

Exemples

«Ton dossier informatisé montre que tu as été en retard trois jours cette semaine. Au total, cela fait plus d’une heure. Je m’attends à ce que tu reprennes ce temps et que dorénavant tu sois ici à l’heure .»

«J’ai besoin du trajet révisé pour la tournée régionale, en fin de journée au plus tard pour coordonner les locations de véhicules pour le groupe.»

  • Éviter de généraliser, avec des mots comme «toujours», «jamais» et «constamment».

Rechercher un changement et non un coupable

Le but de la confrontation est de susciter une amélioration.

Se concentrer sur ce qu’on peut changer : l’avenir.

  • Se concentrer sur ce qu’on peut changer : l’avenir.
  • Ne pas s’appesantir sur le passé.
  • Chercher une solution pour l’avenir.
  • Éviter de culpabiliser.
  • Ne pas prêter attention aux excuses et aux justifications.
  •  Montrer à son collaborateur qu’il peut s’améliorer.

Éviter : «Pourquoi as-tu laissé la machine allumée hier soir ? Qu’est-ce que tu as à faire de si important que ça t’empêche de l’éteindre ? »

Préférer : «J’ai remarqué que la machine était encore allumée ce matin quand je suis arrivé. Le registre indique que tu es parti le dernier. J’aimerais trouver un moyen de m’assurer que la machine est éteinte tous les soirs.»

En procédant ainsi vous obtiendrez plus de collaboration, une meilleure performance… et moins de stress !

Formations associées à la confrontation :

Actualisation IDH Inc. – Tous droits réservés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s